Mauvaises filles

- Sciences humaines et sociales -

Dès 15 ans

description

Les mauvaises filles sont les invisibles de l’histoire. Pourtant, elles incarnent bel et bien des figures de la révolte, contre les normes sociales et les normes de genre. Traditionnellement perçues comme des victimes au XIXe siècle, « filles perdues » recluses dans les Bon-Pasteur pour y être préservées, les adolescentes, sous le regard de la justice des mineurs au XXe siècle se muent en « rebelles ». Elles sont rétives à l’ordre sexuel, révoltées contre les règles du patriarcat, « incorrigibles » au sein des institutions de rééducation, insoumises à l’égard de la discipline sociale. Cette websérie documentaire s’attache à rendre la parole aux jeunes filles jugées déviantes en associant plusieurs formes de restitution : des portraits théâtralisés permettent d’incarner de manière sensible ces vies de « mauvaises filles », à mi-chemin entre le réel et la fiction. Des décryptages universitaires rendent compte du contexte historique et des ressorts sociaux et genrés de leur stigmatisation. Des archives commentées constituent un corpus qui permet aux citoyen.e.s, étudiant.e.s, professionnel.le.s de la protection de l’enfance, de s’approprier cette histoire de manière tangible. Enfin, des témoignages de femmes, placées en institution pendant leur jeunesse, anciennes éducatrices, ou féministes, font résonner ces trajectoires à travers l’histoire et permettent d’évoquer la question contemporaine des réparations.

l'organisateur

EnJeu[x] - Enfance & Jeunesse, Université d'Angers

EnJeu[x] Enfance et Jeunesse est un programme de recherche pluridisciplinaire, porté par l'Université d'Angers, financé par la région Pays de la Loire et agréé par la MSH Ange-Guépin. EnJeu[x] vise à structurer la thématique scientifique de l'enfance et de la jeunesse afin de développer la production de connaissances nouvelles sur le bien-être et la qualité de vie des enfants, des thématiques porteuses d'enjeux sociétaux forts. Le consortium EnJeu[x] réunit les acteurs de la recherche (130 enseignants-chercheurs, 18 laboratoires des Universités d'Angers, Université de Nantes et Le Mans Université), ainsi que Nova Child, seul réseau français d’entreprises au service de l’innovation pour le bien-être de l’enfant. Dans le domaine de la santé, Le Réseau sécurité naissance association promotrice du réseau régional de suivi des enfants vulnérables « Grandir ensemble », complète ce consortium.