Mais où est donc passée la reine Bérangère ? Enquête archéologique

- Sciences humaines et sociales -

Atelier
Tout Public
entrée libre
Village des sciences du Mans

description

En 2020, le transfert du gisant de la reine Bérengère, fondatrice de l’abbaye de l’Épau, de la salle du chapitre vers le chœur de l’église a donné l’opportunité de réétudier ce monument ainsi que les ossements humains qui lui sont associés. Mais trois fémurs et un tibia, cela fait beaucoup pour une dame, toute reine et femme du roi d’Angleterre Richard de Lion soit-elle. D’autant plus qu’un autre squelette, complet et découvert en 1960, a les mêmes prétentions. Qu’en est-il vraiment ? Les archéologues, aidés par des anthropologues, des physiciens chimistes, des historiens, et d’autres spécialistes, pourront-ils résoudre ce mystère ?

l'organisateur

Institut national de recherches archéologiques préventives

L'Inrap a été créé en 2002 en application de la loi de 2001 sur l'archéologie préventive. L'institut assure la détection et l'étude du patrimoine archéologique touché par les travaux d'aménagement du territoire. Il exploite et diffuse les résultats de ses recherches auprès de la communauté scientifique et concourt à l'enseignement, à la diffusion culturelle et à la valorisation de l'archéologie auprès du public.

Horaires

  • Le 09 octobre, de 14h00 à 18h00
  • Le 10 octobre, de 10h00 à 18h00

Abbaye de l'Épau, Rue de l'Estérel, 72530 Yvré-l'Évêque